Cannes : Tahar Rahim, Spike Lee... enfin réuni, le jury affiche son enthousiasme

Cannes : Tahar Rahim, Spike Lee... enfin réuni, le jury affiche son enthousiasme©JACOVIDES-MOREAU - Mylène Farmer, Kieber Mendonça Filho, Maggie Gyllenhaal, Jessica Hausner, Mati Diop, Spike Lee (Président du jury), Mélanie Laurent, Tahar Rahim, Song Kang-Ho au photocall du jury officiel du 74ème festival international du film de Cann, BestImage

, publié le 6 juillet

Le jury du Festival de Cannes, accompagné de son président Spike Lee, est arrivé sur la Croisette mardi 6 juillet 2021. Si Mylène Farmer et Tahar Rahim ont exprimé leur joie d'être à Cannes, Spike Lee, lui, a préféré parler de cinéma.

Après avoir fait crépiter les flashs des photographes, le jury de la 74e édition du Festival de Cannes et son président se sont rendus en conférence de presse. Sous le regard des journalistes impatients, Spike Lee s'est exprimé sur les plateformes de streaming, écartées du Festival. "Le cinéma et le streaming peuvent coexister", a-t-il déclaré d'après LCI, avant d'ajouter : "À une époque on pensait que la télé tuerait le cinéma. Ce n'est pas nouveau, c'est une histoire de cycle." Homme engagé, le président d'honneur est revenu sur son film "Do the right thing" (1989), dans lequel il mettait en scène les violences policières à Brooklyn. Malheureusement, le cinéaste a constaté que rien n'avait vraiment changé : "Quand vous voyez Eric Garner, King George Floyd, assassinés. On pourrait penser qu'on arrêterait de chasser les noirs comme des animaux, mais non."

Tahar Rahim et Mylène Farmer, reconnaissants d'être au Festival de Cannes

Tahar Rahim s'est lui aussi exprimé. Selon LCI, le comédien a rappelé fièrement que c'est Cannes qui l'a révélé en 2009, grâce à sa brillante interprétation dans "Un prophète", film pour lequel il avait reçu le César du meilleur acteur : "C'est un moment mémorable très très fort. Cannes, c'est quelque chose de fou qui peut changer la vie d'un acteur, d'un réalisateur, d'un scénariste. C'est pour cette raison que ça continue à faire rêver les petites filles et les petits garçons qui veulent faire ce métier. Et c'est pour ça qu'il mérite d'être célébré." Quant à Mylène Farmer, c'est le magazine We Love Cinéma qui, dans sa story Instagram, a capturé le premier témoignage de la chanteuse : "C'est un moment unique dans une vie que l'on ne peut pas refuser. Je suis moi-même très honorée de pouvoir partager ça avec vous tous."